À travers la Bible - Job
play_arrow
Job 1 v1 à 5

Cette émission présente le livre de Job. Le meilleur homme sur la terre a eu besoin de se repentir, encore plus, avons-nous besoin de le faire.

play_arrow
Job 1 v6 au ch 2 v3

Dieu permet à Satan de mettre la main sur les biens de Job. Après avoir perdu tous ses biens ainsi que ses fils et ses filles, Job ne maudit pas Dieu, mais le bénit.

play_arrow
Job 2 v4 au ch 3 v13

Satan donne des ulcères malins à Job et sa femme lui demande de maudire Dieu. Les trois amis de Job viennent auprès de lui pour le consoler.

play_arrow
Job 3 v14 À 26

Cette émission examine le contexte du dialogue enter Job et ses amis. Dans son désespoir, Job exprime le souhait de n’être jamais né.

play_arrow
Job 4 v1 au ch 5 v7

Éliphaz dit que Job souffre parce qu’il est un grand pécheur.

play_arrow
Job 5 v7 au ch 6 v15

Éliphaz termine son premier discours qui consiste à dire que Job vit tous ses malheurs parce qu’il est un pécheur. Job dit qu’il n’a pas péché et que son ami n’a pas su le consoler.

play_arrow
Job 6 v16 au ch 8 v22

En réponse à Éliphaz, Job dit à ses amis qu’ils n’ont pas étudié son cas avant de juger. Bildad est encore plus cruel dans ses accusations. Il dit à Job que ses enfants sont morts parce qu’ils étaient des pécheurs.

play_arrow
Job 9 et 10

Job répond à Bildad en affirmant qu’il ne prétend pas être sans péché, mais qu’il aimerait qu’il y ait un arbitre entre lui et Dieu. Job affirme de nouveau souhaiter n’être jamais né.

play_arrow
Job 11 v1 au ch 13 v4

Tsophar prend la parole pour la première fois et il maintient que Job est puni pour un péché grave. Job exprime le désir de plaider sa cause devant Dieu.

play_arrow
Job 13 v1 au ch 15 v21

Job aimerait présenter sa cause lui-même devant Dieu. Il prononce une élégie de la mort. Éliphaz parle de nouveau, mais n’a rien de nouveau à dire.

play_arrow
Job 16 et 17

Job répond au deuxième discours d’Éliphaz. Nous devons redresser avec douceur ceux qui souffrent et en nous justifiant, nous pouvons blâmer Dieu.

play_arrow
Job 18 v1 au ch 30 v3

Bildad maintient que Job souffre parce qu’il a secrètement péché gravement. Job maintient son innocence et déclare savoir que son rédempteur vie.

play_arrow
Job 20 v1 au ch 22 v2

La colère de Dieu repose sur le méchant mais il se peut qu’il ne soit condamné qu’au jugement dernier. La bonté et la patience de Dieu devraient nous amener à la repentance.

play_arrow
Job 22 v1 au ch 23 v12

Éliphaz ouvre le troisième tour de discussion et accuse Job de péchés graves. Mais, Job n’est pas coupables de ces péchés. Il désire ardemment pouvoir s’expliquer avec Dieu.

play_arrow
Job 24 v1 au ch 26 v7

Job répond au dernier discours d’Éliphaz. Bildad fait sa dernière intervention et Job lui réplique.

play_arrow
Job 26 v7 au ch 28 v22

Job maintient son intégrité, traite du sort des méchants et parle du Dieu créateur.

play_arrow
Job 29 v1 au ch 30 v31

Job décrit sa prospérité d’autrefois et décrit son état présent. Job ne manifeste aucune contrition dans son cœur qui n’est pas brisé.

play_arrow
Job 31 v1 au ch 32 v3

Job continue de se justifier. L’orgueil est caractéristique de tous les humains, mais Dieu aime un cœur brisé et contrit.

play_arrow
Job 32 v1 au ch 33 v30

Élihu débute son discours. Une personne doit enseigner les oracles de Dieu. Celui-ci nous enseigne encore la sagesse aujourd’hui.

play_arrow
Job 38 À 42

Cette émission fait ressortir les attributs de Dieu manifestés dans la réponse de Dieu à Job.

play_arrow
Job 34 v1 au ch 36 v1

Élihu s’adresse aux trois amis de Job. Il fait remarquer que Job ne peut pas accuser Dieu pour se justifier.

play_arrow
Job 36 v1 au ch 38 v7

Élihu suggère que Dieu est très éloigné de nous, mais se sont nos péchés qui nous séparent de Dieu. Dieu prend la parole et demande à Job où il était lorsqu’il a créé la terre.

play_arrow
Job 38 À 42

Job se rend compte qu’il n’est rien et il se repend. Dieu lui redonne le double de ce qu’il possédait auparavant.

Job 1 v1 à 5

Cette émission présente le livre de Job. Le meilleur homme sur la terre a eu besoin de se repentir, encore plus, avons-nous besoin de le faire.